4112uYQo2BL

S’il y a un lieu incontournable pour tous les amateurs de thés, c’est bien la célèbre maison de thés parisienne Jugetsudo. Aujourd’hui afin que même les personnes les plus éloignées de la capitale puissent profiter de ce savoir faire unique, la maison Jugetsudo sort un magnifique livre au travers du quel Chihiro Masui nous fait découvrir un nouvel art du thé, par son histoire mais également par son aspect étonnant de modernité avec une cinquantaine de recettes surprenantes.

Au Japon la maison mère Maruyama Nori, fondée par Hikobei Tsushima en 1854 à Tokyo dans le quartier de Nihonbashi, exerce d’abord le commerce et le négoce en gros d’algues nori, un mets difficile à trouver à cette époque mais très apprécié par la classe aristocratique résidant à Kyoto. Ce n’est qu’à partir de 1980 que la maison se met aussi à fournir du thé vert de qualité supérieur, donnant ainsi naissance à la marque Jugestudo. Aujourd’hui, le nom même de Jugestudo est un gage de qualité reconnu internationalement. Et c’est en 2008 que la boutique parisienne au décor épuré ouvre ses portes, où elle y propose de découvrir tout l’esprit du véritable thé vert japonais.

91VvmWC7x7L

Dans ce livre Chihiro Masui revient donc non seulement sur l’histoire du thé japonais et ses origines, en nous présentant les diverses gammes de thé vert, des plus délicats aux plus puissants : Matcha, Sencha, Hojicha, Gyokuro ou encore le fameux Genmaicha, et en nous livrant ainsi leurs secrets et leurs spécificités via une multitude de petits détails (temps d’infusion, température de l’eau…). Mais elle nous initie également à l’art de les déguster, nous guidant pas à pas dans le déroulement de la cérémonie du thé, exécutée selon les règles de l’art. Rien dans ce livre n’est laissé au hasard, les différents thés sont présentés dans une vaisselle raffinée et un décor authentiquement japonais.

L’ouvrage propose également de nombreuses recettes salées et sucrées conçues et réalisées par le chef cuisinier Hisanobu Shigeta et la pâtissière Miki Ishii. Toutes ces recettes ont la particularité d’utiliser d’une façon ou d’une autre le thé comme ingrédient. Et l’on retrouve parmi elles aussi bien de grands classiques de la gastronomie japonaise comme le Chazuke (plat de riz accompagné de poisson cru ou de petits légumes sur lequel on verse du thé chaud) ou le Chawan-mushi (sorte de flan avec du poulet, des crevettes et des graines de ginkgo) que des recettes typiquement françaises revisitées à la sauce thé vert tel la poule au pot, ou les éclairs.

81IOZpI9pUL

 

Biographie:

Chihiro Masui est née au Japon, mais elle quitte son pays natal à l’âge de quatre ans pour suivre ses parents à New York, Londres et enfin Paris. Après des études de philosophie à la Sorbonne, elle a été tour à tour traductrice et journaliste pour la presse japonaise et française. Elle a également rédigé de nombreux articles sur de grands chefs cuisiniers français, et publié de nombreux ouvrages en rapport avec la gastronomie japonaise comme Le restaurant (2008) aux éditions Le Pré Catelan, Poissons : un art du Japon (2009) chez Glénat, Sushi chez Gründ (2010)…

Richard Haughton, photographe irlandais installé à Londres, a travaillé dans de nombreux domaines, immortalisant aussi bien les mondes du ballet, de la musique, de la mode que de la cuisine. Il a réalisé régulièrement des photographies servant à illustrer des livres et a déjà travaillé avec Chihiro Masui pour son ouvrage Poissons: Un art du Japon.

81C0Ig4jl6L

Information:
Thés Japonais – La Maison de Thé Jugetsudo
de Chihiro Masui et Richard Haughton
Edition: Chêne – Paru en novembre 2015
Pages: 240 – Prix : 29,90 euros
Site : http://www.jugetsudo.fr/