C’est ce matin que les tabloïds nippons ont annoncé la nouvelle, le plus sobrement qu’il soit, comme à leur habitude, en Une, en jaune et en très très gros : SMAP n’est plus… ou presque.

SMAP

Quatre des membres du boys band le plus populaire du pays auraient, en effet, annoncé l’intention de quitter l’agence qui les a formés, lancés et marketés, suite à des désaccords avec leur nouveau management, laissant l’homme élu maintes fois « le plus sexy du Japon » (Takuya Kimura, à gauche de la photo) se débrouiller en solo. Il est peu probable que le groupe survive à tel schisme de management, dans un système basé sur l’exclusivité et le contrôle total des « artistes » −qui plus est lorsque Johnny & Associates, l’alpha et l’oméga du marché de l’idol masculine depuis les années 60, est impliqué.

Piètres chanteur, piètres danseurs, et piètres acteurs, mais omniprésents sur les écrans, posters, et publicités et populaires auprès de toutes les générations, les SMAP font partie du quotidien des Japonais depuis la fin des années 90 et bien qu’aucune annonce officielle de séparation n’ait encore été faite, tout le pays est aujourd’hui en émois.