Le Japon avance très lentement sur la question des droits des homosexuels et bien que deux arrondissements de Tokyo autorisent depuis l’an dernier les unions civiles entre personnes du même sexe, la question du mariage, le « vrai », reste encore un tabou.

Quand bien même Disneyland Tokyo accepte de célébrer les unions homosexuelles, tout le monde au Japon ne rêve pas d’obtenir la bénédiction de Mickey dans son fief de Chiba, et puisque Bouddhisme et Shinto ne voient pas l’homosexualité d’un œil aussi mauvais que les grandes religions monothéistes, une compagnie d’Osaka s’est alors engouffrée dans le marché des mariages traditionnels pour les LGBTQ.

Clairement tourné vers une clientèle étrangère, « Equal Wedding Japan » propose tout l’arsenal de rites d’un mariage japonais, de l’offrande de feuilles de sasaki à l’échange des éventails, en passant par la bénédiction par un prêtre Shinto, le tout en habit traditionnel. Mais la compagnie a prévu également d’autres mariages thématiques moins… classiques, comme les mariages « Samurai » ou « Noh ». Un exotisme bon teint (et assez onéreux) qui plaira après tout autant à certains touristes qu’une cérémonie officiée par une souris géante plait à certains locaux, mais qui, concédons-le, aura sans doute plus d’allure qu’un échange de formulaires dans les bureaux gris de la mairie de Shibuya :

Equal Wedding Japan

Equal Wedding Japan

Plus d’informations (en anglais) : equalweddingjapan.jp

Source : @toyamarudasi (via @Goldengreg)