Richard O’Barry, l’ancien dresseur de la série Flipper le dauphin est depuis lors devenu un défenseur des dauphins en liberté, est retenu depuis le 18 janvier par les services de l’immigration japonaise à l’aéroport international de Narita (dans la banlieue de Tokyo).

Les autorités lui interdisant d’entrer sur le territoire nippon avec un visa tourisme, il a donc été placé “sous le coup d’une mesure d’interdiction de séjour”.  Le militant de 76 ans aurait refusé de partir malgré son expulsion ordonnée, déclarant qu’il était au Japon en tant que touriste pour observer les dauphins. Il a donc été placé en détention dès son arrivée sur le sol japonais, selon les dires des militants de sur son site internet: Ric O’Barry’s Dolphin Project: https://dolphinproject.net/

160122_xw144_dauphins-obarry_sn635Rick O’Barry, vedette du documentaire The Cove, qui dénonce la chasse aux dauphins faite au Japon.  Photo :  DolphinProject.com via AP

D’après son avocat Maître Takashi Takano, Richard O’Barry est accusé d’avoir menti sur ses activités lors d’un voyage précédent dans l’archipel (ce qu’il aurait démenti), de plus il serait également soupçonné d’appartenir au groupe militant Sea Shepherd qui lutte contre la chasse aux mammifères marins (ce qu’il nie aussi). Les représentants de l’immigration qui ont dirigé l’interrogatoire de Richard O’Barry ont conclu qu’ils ne pouvaient croire ses déclarations, étant donné que l’homme leur aurait déjà menti au mois d’août dernier en niant le fait qu’il se rendait à “La journée des dauphins japonais”, avant d’y faire finalement une apparition publique.

Rappelons que les dirigeants et une partie des pêcheurs japonais considèrent la chasse aux dauphins comme étant une activité traditionnelle, estimant par là même que la consommation de sa viande est identique à celle de boeuf ou de poulet.

“ Je suis un prisonnier politique. Je pense que le gouvernement [japonais] réprime les gens qui osent parler tout haut de leur guerre contre les dauphins” a-t-il déclaré mardi lors d’une interview par téléphone depuis son lieu de détention avec le journal Japan Times. Il a déclaré ne dormir que deux heures par nuit et avoir été emmené à l’hôpital mardi pour des douleurs à la poitrine. “Expulser quelqu’un d’un pays de cette façon donne au monde entier l’impression que le Japon n’est pas un pays libre”, a renchéri son avocat, Takashi Takano.

Richard O’Barry a été rendu célèbre par son rôle de dresseur dans la série télévisée Flipper dans les années 1960. Depuis il milite contre la captivité des dauphins (suite au “suicide” de Kathy, l’une des 5 dauphines s’étant partagé le rôle star). Il a également été l’une des figures centrales du documentaire The Cover (La baie de la honte), un réquisitoire contre la chasse aux dauphins pratiquée à Taiji, un port de pêche historique du sud de l’île de Honshu. Le film avait d’ailleurs remporté un Oscar en 2010.

L’activiste avait déjà été arrêté en septembre dernier près de Taiji, à la veille du début de six mois de chasse aux dauphins, avec pour motif le fait qu’il n’avait pas son passeport sur lui. Il avait cependant été relâché le lendemain soir.

Source: 20 Minutes