Le groupe de noise Hijôkaidan a déjà collaboré avec divers artistes pour créer des sons nouveaux. Ce fut le cas par exemple avec le groupe d’idol BiS, ce qui leur avait permis de former les BiS Kaidan. Mais il a aussi tenté l’expérience avec le Vocaloid Miku Hatsune, ce qui donna naissance à Hatsune Kaidan !

vinyle_hatsune

Le premier élément frappant en regardant la jaquette, c’est la troublante ressemblance avec celle de l’album Virgin Killer du groupe de rock allemand Scorpions (qui avait fait scandale car sur la pochette d’origine c’était une jeune fille pré-pubère qui posait nue). Et ce n’est pas un hasard, c’est un hommage. Il se trouve que lors de sa sortie au Japon, cet album avait fait un tabac et a même été disque d’or. Pourtant, dans son contenu, Noisy Killer n’y ressemble pas vraiment à part qu’il contient 9 titres, tout comme l’opus germanique.

Bien entendu, la noise de Hijôkaidan est bien présente, mais les chansons ne sont pas originales, se sont des reprises et le choix est très intéressant ! Les fans de J-pop reconnaîtront d’entrée de jeu le titre Electro World initialement chanté par le trio electro pop Perfume !

Ceux qui sont plutôt fans de Totoro et d’autres œuvres des studio Ghibli, auront reconnu le titre Itsumo nando demo, cette ballade haut perchée du Voyage de Chihiro. On se demande presque comment on pourrait inclure de la noise dans une chanson pareille, et pourtant ils l’ont fait. Vous pouvez vous faire votre idée en allant sur le bandcamp du label pour y écouter chacun des morceaux. Et si le cœur vous en dit, au même endroit vous pourrez commander ce vinyle en édition limitée.

Sachez tout de même que cet album est une expérience intéressante parce que plusieurs genre s’y mélangent. On y trouve même de nouvelles version de titres d’idol comme Bokura wa ima no nakade des µ’s et même Senbonzakura, ce titre populaire de Miku Hatsune.

Même les vieilles chansons de pop sont à l’honneur avec Sotsugyô shashin de Yuming, Urami bushi de Meiko Kaji et Suki suki daisuki de Jun Togawa. Cette dernière chanson avait déjà une énergie folle grâce au côté excentrique de la chanteuse d’origine, et les BiS Kaidan en avaient déjà fait une version bien à elles.

Les deux titres rock de l’album sont Yoake made hanasai et Sayonara sekai hujin yo qui sont des chansons du même groupe Zunô keisatsu.

Au final, il faut savoir apprécier la noise pour se fondre pleinement dans cette ambiance parfois un peu dérangeante, mais cela apporte clairement une nouvelle dimension à ces chansons connues du public japonais.

hatsune

Hatsune Kaidan – Noisy Killer
1. Urami bushi
2. Electro World
3. Yoake made hanasai
4. Sotsugyô shashin
5. Senbonzakura
6. Itsumo nando demo
7. Suki suki daisuki
8. Bokura wa ima no naka de
9. Sayonara sekai hujin yo

bandcamp-button-bc-circle-black-32