east asia logo 2

Lors de sa venue au Festival de Cannes pour présenter Vers la lumière, la réalisatrice japonaise Kawase Naomi s’est exprimée sur Netflix. Et elle semble conquise !

Alors que le Festival de Cannes 2017 a provoqué un mini-scandale à propos de la non-distribution en France du film Okja de Bong Joon-ho et que ce dernier menace d’être boycotté en Corée du Sud pour cause de sortie simultanée sur la plateforme américaine Netflix, il y en a une qui semble pourtant intéressée. C’est Kawase Naomi.

KAwase

Lors de son séjour à Cannes, la cinéaste a affirmé être prête à rejoindre le géant américain pour échapper aux difficultés de production japonaises. Comme elle l’a déclaré à l’AFP, «si une firme comme Netflix ou toute autre société de production étrangère a des moyens pour travailler avec une réalisatrice qui a acquis une réputation internationale, ce peut être une façon pour moi d’exprimer librement ce que je veux». «Je ne rejetterai pas une telle occasion que je vois plutôt comme un défi à relever». Elle a ajouté, à propos de la liberté artistique : «Bong Joon-ho dit que Netflix lui donne tout l’argent dont il a besoin et n’intervient pas». «Il dit que c’est un environnement formidable pour les réalisateurs et je pense qu’il a bien raison».

A voir si elle gardera cet avis encore longtemps…

Elvire Rémand – eastasia.fr