Erica, la première actrice robot de l’histoire du cinéma au Japon

Le métier d’acteur semblait être une profession destinée à ne pas craindre la concurrence impitoyable de l’intelligence artificielle. Puis vint Erica, la première actrice robot de l’histoire du cinéma. Avec ses traits asiatiques et ses cheveux châtain clair, elle sera en fait la vedette du film de série B, dont le tournage devrait se terminer en juin prochain. Ce n’est pas une nouvelle indifférente, car il s’agit d’un projet de 70 millions de dollars maxi. Il sera financé par un groupe international composé de Bondit Capital Media, Happy Moon Productions, Ten Ten Ten Global Media et Life Entertainment. Le réalisateur et les autres acteurs sont encore inconnus.

L’intrigue

Plus précisément, le film racontera l’histoire d’un scientifique qui, après avoir découvert les risques d’un nouveau programme pour perfectionner son ADN, décide de protéger le robot qu’il a créé contre toute menace. Erica, en fait. La seule actrice du film n’est pas en chair et en os, bien que sa peau en silicone ultra-réaliste puisse tromper le spectateur.

Peut-elle être à la hauteur de la situation ?

Ses deux « pères », Hiroshi Ishiguro et Kohei Ogawa, sont optimistes. Née en 2018 dans les laboratoires de l’université d’Osaka, la femme-robot possède un logiciel d’intelligence artificielle spécialement conçu pour lui permettre d’agir et de se déplacer comme un être humain normal. « Dans d’autres méthodes de jeu, les acteurs impliquent leurs expériences de vie dans le rôle », a-t-elle expliqué au reporter hollywoodien Sam Khoze, l’un des créateurs du film, « mais Erica n’a aucune expérience de vie. Elle a été créée de toutes pièces pour jouer ce rôle. Nous avons dû simuler ses mouvements et ses émotions par des séances individuelles, comme le contrôle de la vitesse de ses mouvements, la conversation à travers ses sentiments et l’entraînement du développement de son caractère et de son langage corporel ».

Deuxième emploi

Pour information, le métier d’actrice ne sera pas le tout premier emploi d’Erica. Dès les premiers mois de sa « vie », elle s’est essayée à la direction de journaux télévisés japonais. Maintenant, tout semble prêt pour le grand saut du petit au grand écran. B ne sera certainement pas le premier film à explorer la relation entre l’homme et l’intelligence artificielle – souvenez-vous par exemple de Lei (2013), écrit et réalisé par Spike Jonze avec Joaquin Phoenix comme personnage principal – mais il entrera dans l’histoire car il inaugurera une technologie de ce type. De plus, il jouera un rôle très important dans le récit. Mais une question se pose à ce stade : si Erica laissait tout le monde sans voix, pourrait-elle concourir pour l’Oscar ?