MP100_cover

MP100_soireeHier, une soirée de lancement était organisée par Kurokawa, l’éditeur de manga, afin de présenter au mieux Mob Psycho 100, leur nouvelle série du même auteur que ONE PUNCH MAN, le fameux ONE.

Ngreg_okous avons eu à cette occasion quelques mots de la part de Marie-Christine Conchon, présidente d’Univers Poche et Grégoire Hellot, Directeur de collection chez Kurokawa.

Le héros de cette histoire est Shigeo Kageyama, un jeune collégien plutôt simple mais qui possède des supers pouvoirs. Il ne sourit jamais et n’a pas confiance en lui. Il assiste un supposé medium, Arakata Reigen, en exorcisant les fantômes et spectres, mais ce dernier ne fait vraiment rien si ce n’est être le parfait charlatan. Et Shigeo le croit toujours sur parole alors qu’il se fait scrupuleusement exploité. Mais surtout, à son âge, il n’aspire qu’à une chose, conquérir le cœur de son premier amour, la belle Tsubomi, et pour cela, il va se mettre dans des situations complexes comme par exemple intégrer le club des culturistes ou même une secte.

ex-libris_mp100Si les premières pages du manga mettent en avant Arakata, c’était pour mieux nous surprendre avec l’arrivée de Shigeo qui ne semble pas se rendre compte lui-même de ses capacités. Un des points forts de cette série est vraiment l’humour, il y a des gags tout le temps, sans parler du dynamisme qu’il y a dans le dessin. Certes, le style graphique de l’auteur est un peu spécial, mais ce n’est pas vraiment gênant, même s’il pourrait faire de plus jolies filles.

MP100_machine_okDéjà 14 volumes sont parus au Japon, et à la fin du premier volume, on a fortement envie d’enchaîner sur le suivant. Mais si vous avez du mal à être patient, vous pouvez profiter de la version anime qui est disponible sur CrunchyRoll. Une vraie tuerie car les musiques sont excellentes et l’animation est top, surtout pendant les combats.

photo machineEn sachant tout cela, on comprend mieux pourquoi un mentaliste était invité à la soirée de lancement. Il a fait des petits tours épatants aux différents convives. Et pour repartir avec un autre souvenir plutôt original, il y avait la « machine ». Il suffisait de se mettre devant, laisser le flash nous aveugler un court instant et hop, on repartait avec une photo de soi avec le tome de Mob Psycho 100.

En souhaitant un bon démarrage à cette nouvelle série qui a tous les éléments pour séduire même au delà des habitués de manga.

Merci à Kurokawa et Games of Com.